les commentaires sont désactivés pour cet article

Instantanément délivré de la drogue par Jésus-Christ

Je m’appelle Michel, j’ai 41 ans et je suis marié. Dès l’âge de 12 ans, je cherchais un sens à ma vie. En quête d’identité, j’ai essayé de m’accrocher à toutes sortes d’idéologies : les arts martiaux, la méditation transcendantale, les extraterrestres.

A l’âge de 16 ans, à la recherche du paradis artificiel, j’ai commencé à me droguer avec du hasch, des médicaments, de la cocaïne, des champignons hallucinogènes et je suis devenu rebelle à la société, marginal.
En 1986, un soir, alors que je m’étais drogué, j’ai voulu mettre un terme à ma vie, car elle ne m’apportait pas une réponse à mes questions existentielles.Soudainement, j’ai commencé à exposer ma détresse à Dieu, et là, j’ai entendu une voix dans mes pensées qui m’a empêchée d’accomplir cet acte. Cela me rappelle un verset de la Bible qui dit : « Quand un malheureux crie, Dieu entend et Il le sauve de toutes ses détresses ».
En 1987, alors que je faisais du stop pour aller à mon entraînement de karaté, un homme me prit dans sa voiture et commença à me parler de Jésus-Christ et des récits tirés de l’Evangile. Je l’ai écouté par politesse et il m’invita à venir à une réunion dans son église, un dimanche. J’ai accepté, et me suis embarqué dans cette aventure, mais sans conviction. A la fin de cette réunion, il m’offrit une bible et m’encouragea à la lire. Je ne le fis pas, et quelques semaines après, elle servit de combustible pour réchauffer mon appartement.
Un soir de mai 1988, ma soeur m’appela au téléphone et m’invita à participer à une autre réunion à l’église Agape d’Illzach. Et je ne sais pas ce qui m’a pris, j’ai accepté de la suivre et me voilà à nouveau sur les bancs de l’église. A la fin de la réunion, ma soeur me demanda si je ne voulais pas que le pasteur prie pour moi ! Je me suis dit : « Pourquoi pas ? »
Après la prière du pasteur, j’ai été instantanément délivré de la drogue par Jésus-Christ et 8 jours après, Dieu ma libéré de la cigarette. J’ai découvert non seulement que Dieu délivre de toutes les dépendances telles que la drogue, la cigarette, la maladie, mais qu’Il libère aussi de la peur de la mort et de la solitude. J’ai demandé pardon à Dieu de ne pas avoir tenu compte de ses lois, et j’ai demandé à Jésus de venir dans mon coeur, et de me purifier de tous mes péchés et c’est ce qu’Il fit. Parce que je L’ai accepté dans mon coeur comme mon Sauveur et mon Seigneur, j’ai trouvé la paix et la joie.
Depuis, Jésus, qui est une personne vivante, est devenu une réalité dans ma vie. Oui, maintenant je ne suis plus jamais seul, car je sais qu’il est là. L’avenir ne me fait plus peur et je sais qu’Il m’a réservé une place dans Son paradis. Jésus est le chemin, la vérité et la vie et nul ne vient au Père que par Lui.
Michel
Imprimer